BM 180-2 2022

Comment acheter ce numéro ?

L’ouvrage est disponible auprès de la librairie PICARD & EPONA
Pour le commander :

- rendez-vous sur la page du site de vente en ligne de la librairie Picard en cliquant sur ce [lien : bientôt disponible]
- ou complétez ce BON DE COMMANDE complétez ce BON DE COMMANDE (cliquez ici pour le télécharger en PDF) et renvoyez-le, accompagné de votre règlement à :
Picard & Epona
62, Avenue de Saxe
F-75015 Paris
T. 01.43.26.85.82
contact@librairie-epona.fr

Retrouvez les publications de la S.F.A sur le site de la librairie Picard en cliquant ICI. Prix de vente en librairie : 20 €

Bulletin monumental 180-2 : Sommaire

Articles

- Le décor peint de l’aula du Châtel de Theys (Isère) : une mise en œuvre virtuose pour une commande prestigieuse, par Térence Le Deschault de Monredon

- Le Vau, Valperga, Guarini et les Théatins de Paris. La construction du couvent et de l’église Sainte-Anne-la-Royale, par Alexandre Cojannot et Gaia Nuccio

Actualité

Eure-et-Loir. Chartres, cathédrale Notre-Dame. Découverte exceptionnelle d’une représentation de la cathédrale, datée du XIVe siècle (Fabienne Audebrand, Claire Dandrel et Irène Jourd’heuil)

Finistère. Quimperlé, 15, place Saint-Michel. Découverte d’une maison médiévale du début du XVe siècle (Patrick Cathelain)

Morbihan. Vannes. Restauration de la chapelle Saint-Yves (Erwann Le Franc)

Chronique

Architecture religieuse. XIIe-XVIIIe siècle. Du roman au gothique, une lecture archéologique (Quitterie Cazes). — Un monument à la mémoire des Rohan : l’église du Quillio (Côtes-d’Armor) [Daniel Bontemps]. — Saint-Hilaire-de-la-Celle à Poitiers : nouvelles sources pour un couvent urbain (Grégory Vouhé)

Architecture militaire et génie civil. Une contribution nouvelle à la connaissance des fortifications ciliciennes (Jean Mesqui). — Un architecte-ingénieur entre Toulouse et Aragon : Dominique Bachelier (Jean Mesqui)

Architecture castrale. XVIe siècle. Un témoin de la seconde Renaissance dans le Morbihan (Dominique Hervier)

Architecture urbaine. XVIIIe-XIXe siècle, France, Belgique. Portraits croisés des hôtels particuliers de Condom à la fin du siècle des Lumières (Yvon Plouzennec). — Un entrepreneur-architecte entre Poitiers et Paris (Paul Bissegger). — Le goût hellène : la maison grecque de l’Exposition universelle de 1889 (Françoise Hamon). — L’éclectisme à Liège : un lotissement bourgeois en 1880 (Françoise Hamon)

Iconographie médiévale. Peintures carolingiennes de l’abbatiale Saint-Jean- Baptiste de Müstair au IXe siècle (Suisse) [Yves Christe]. — La Charité de saint Martin et son influence sur la Psychomachie de Prudence (Yves Christe). — Abbayes mauristes. Patrimoine peint. Décors dans les abbayes, un patrimoine à redécouvrir (Christine Gouzi)

Humanités numériques. Nouvelles pratiques, perspectives nouvelles en histoire de l’art (Léa Saint-Raymond)

Archives des XXe et XXIe siècles. De la rue de Tolbiac au boulevard Ney, un nouveau lieu pour les archives de l’architecture contemporaine (Françoise Boudon)

Bibliographie

Patrimoine. Florence Descamps, Frédéric Chappey, Philippe Plagnieux (éd.), avec le concours de Sabine Frommel, Mélanges en l’honneur de Jean-Michel Leniaud. Un bretteur au service du patrimoine (Étienne Hamon). — Xavier Boniface et Louise Dessaivre (dir.), Cathédrales en guerre, XVIe-XXIe siècle (Solène Amice)

Architecture civile et religieuse. Étienne Hamon, Mathieu Béghin et Raphaële Skupien (dir.), Formes de la maison entre Touraine et Flandres, du Moyen Âge aux temps modernes (Emmanuel Litoux). — Pierre Gillon et Christian Sapin (dir.), Cryptes médiévales et culte des saints en Île-de-France et en Picardie (Delphine Hanquiez). — Daniel de Raemy, Le district de la Broye I. La ville d’Estavayer-le-Lac (Jean Mesqui)

Architectes. Jean-Philippe Garric et Marc Le Cœur (dir.), Le siècle de Labrouste. Un élève, un ami, un maître (Françoise Hamon). — Raphaël Tassin, L’architecte Giovan Betto (1642-1722) et le milieu italien en Lorraine à l’époque moderne (Eva Renzulli)

Peinture monumentale. Marcello Angheben (éd.), Les stratégies de la narration dans la peinture médiévale. La représentation de l’Ancien Testament aux IVe-XIIe siècles (Yves Christe). — Christian Davy, Didier Jugan, Christine Leduc-Gueye, Christine Jablonski et Cécile Oulhen (dir.), Peintures monumentales de Bretagne. Nouvelles images, nouveaux regards du Moyen Âge à nos jours (Françoise Hamon)

Manuscrits. Bernard Bousmanne et Elena Savini (éd.), The Library of the Dukes of Burgundy (Jenny Stratford). — Marcia Kupfer, Adam S. Cohen et J.-H. Chajes (éd.), The Visualization of Knowledge in Medieval and Early Modern Europe (Christian Heck)

Iconographie. Armin F. Bergmeier, Visionserwartung. Visualisierung und Präsenzerfahrung des Göttlichen in der Spätantike (Yves Christe)

Bronzes. Philippe Malgouyres, De Filarete à Riccio. Bronzes italiens de la Renaissance (1430-1550). La collection du musée du Louvre (Bertrand Jestaz)

Résumés analytiques

Le décor peint de l’aula du Châtel de Theys (Isère) : une mise en œuvre virtuose pour une commande prestigieuse, par Térence Le Deschault de Monredon

Le Châtel de Theys est une maison forte qui se dresse sur le balcon de Belledonne, surplombant la vallée du Grésivaudan qui s’étend de Grenoble à Pontcharra. Cet édifice, érigé en deux étapes, entre les années 1270 et les années 1330, abrite une grande salle de réception qui conserve, outre ses aménagements d’origine, un exceptionnel décor peint du dernier quart du XIIIe siècle représentant le roman de Chrétien de Troyes, Perceval ou le Conte du Graal. Ce cycle de peintures murales, qui s’étend sur plus de 150 m2, transcrit le début du roman, retraçant l’initiation du héros à la chevalerie. Il s’agit de la seule représentation connue à ce jour en peinture murale de ce texte dans sa version originale. Des indices héraldiques, étayés par une analyse fine de l’iconographie, permettraient d’attribuer la commande de cette œuvre rare – et donc vraisemblablement de la construction du bâtiment – au comte Amédée II de Genève (1280-1308) et à sa femme Agnès de Chalon-sur-Saône. La richesse de ce décor et la complexité de sa composition, tout en mettant en évidence le génie du peintre, renforcent la probabilité que l’on se trouve en présence d’une commande princière.

Mots-clefs : peinture murale, iconographie, Viennois, xiiie siècle, Amédée de Genève, Perceval, Chrétien de Troyes.

Le Vau, Valperga, Guarini et les Théatins de Paris. La construction du couvent et de l’église Sainte-Anne-la-Royale, par Alexandre Cojannot et Gaia Nuccio

Le couvent des Théatins de Paris, fondé avec l’appui du cardinal Mazarin, a été l’un des plus importants lieux d’échanges architecturaux entre la France et l’Italie sous Louis XIV. Son implantation s’est déroulée en trois phases, éclairées par la découverte de nouveaux documents : de 1646 à 1661, l’acquisition et l’aménagement de deux hôtels particuliers jumeaux, bâtis quelques années plus tôt par Louis Le Vau  ; de 1661 à 1663, le commencement d’une première église sur les plans d’Antonio Maurizio Valperga, architecte du défunt Mazarin  ; de 1663 à 1668, la poursuite des travaux suivant un deuxième projet dû à Guarino Guarini. Les archives permettent de préciser l’évolution des projets et l’histoire des travaux, notamment à travers le marché initial de fondations en 1661 et le toisé des ouvrages inachevés en 1668, tous deux édités en annexe. Il en résulte une image affinée de l’église commencée par Guarini, avec ses audaces stylistiques et constructives, dont l’échec est dû à des raisons financières plus qu’à une prétendue hostilité française.

Mots-clefs : histoire de l’architecture, XVIIe siècle, transferts culturels, Guarino Guarini, Antonio Maurizio Valperga, Louis Le Vau, Paris, église conventuelle, stéréotomie, contrat de construction, toisé.

English Summaries

(Traduction de Patricia Stirnemann)

The painted decoration of the aula in the Châtel de Theys (Isère) : a virtuoso presentation for a prestigious commission, by Térence Le Deschault de Monredon

The Châtel de Theys is a fortified house perched on the Belledonne Balcony, overlooking the Grésivaudan Valley, which stretches from Grenoble to Pontcharra. The edifice was built in two stages between the 1270s and 1330s and harbors a large reception hall that has preserved its original installations as well as an exceptional painted decoration dating from the last quarter of the 13th century representing the romance of Perceval ou le Conte du Graal by Chrétien de Troyes. This cycle of wall paintings, which extends over more than 150 m2, transcribes the opening of the romance, recounting the hero’s chivalric initiation. It is the only known wall painting of this text in its original version. Heraldic evidence, supported by a close analysis of the iconography, allow the attribution of the commission of this rare work – and probably the construction of the building – to Count Amédée II of Geneva (1280-1308) and his wife Agnès de Chalon-sur-Saône. The richness of the décor and the complexity of the composition illustrate the genius of the painter and reinforce the probability that this is a princely commission.

Keywords : wall painting, iconography, Viennois region, 13th century, Amédée de Genève, Perceval, Chrétien de Troyes.

Le Vau, Valperga, Guarini and the Théatins de Paris. The construction of the convent and church Sainte-Anne-la-Royale, by Alexandre Cojannot and Gaia Nuccio

The convent of the Théatins de Paris, founded with the support of Cardinal Mazarin, was one of the most important places for architectural exchanges between France and Italy under Louis XIV. Its installation in three phases is clarified by the discovery of new documents : from 1646 to 1661, the acquisition and conversion of a pair of twin mansions built a few years earlier by Louis Le Vau ; from 1661 to 1663, the beginning of a first church on the plans of Antonio Maurizio Valperga, the architect of the late Cardinal Mazarin (†1661) ; from 1663 to 1668, the continuation of work using a second project drawn up by Guarino Guarini. The archives help pinpoint the evolution of the projects and the history of the works, especially by way of the original contract for the foundations in 1661 and the measurement (toisé) of the unfinished works in 1668 ; an edition of both documents is given in annex. The result is a more refined image of the church begun by Guarini, with its stylistic and structural boldness ; the project failed for financial reasons rather than a supposed French hostility.

Keywords : history of architecture, 17th century, cultural transfers, Guarino Guarini, Antonio Maurizio Valperga, Louis Le Vau, Paris, conventual church, stereometry, construction contract, measurement in toises.

Deutsche Zusammenfassung

Traduction de Pierre Steimer

Die Malereien im Saalbau der Burg Châtel de Theys (im Departement Isère). Ein prestigeträchtiger Auftrag und dessen virtuose Ausführung, von Térence Le Deschault de Monredon

Châtel de Theys ist eine Wehranlage, die sich hoch auf dem Belledonne-Balkon erhebt und das zwischen Grenoble und Pontcharra gelegene Grésivaudan-Tal überragt. Der Bau wurde zwischen den 1270er und den 1330er Jahren in zwei Etappen errichtet und birgt einen großen, in seinem ursprünglichen Zustand erhaltenen Saalbau, mit außergewöhnlichen, im letzten Viertel des 13. Jhs. geschaffenen Wandmalereien, die den Roman von Chrétien de Troyes, Perceval oder die Erzählung vom Gral darstellen. Der Malzyklus breitet sich auf einer über 150 qm großen Fläche aus und erzählt den Romananfang, die Aufnahme des Helden in die Ritterschaft. Es handelt sich um die bislang einzige bekannte Wandmalerei, die den Text in seiner ursprünglichen Fassung darstellt. Heraldische Hinweise, gestützt von einer sorgfältigen Analyse der Ikonographie legen nahe, als Auftraggeber dieses seltenen Werkes – und folglich auch des Baues selbst – den Grafen Amadeus II. von Genf (1280-1308) und dessen Frau Agnes von Chalon zu identifizieren. Die Reichhaltigkeit des Dekors sowie seine vielschichtige Gestaltung offenbaren nicht nur einen genialen Maler, sie künden auch von einem fürstlichen Auftraggeber.

Schlagwörter : Wandmalerei, Ikonographie, aus Vienne (Frankreich), 13. Jh., Amadeus von Genf, Perceval, Chrétien de Troyes.

Le Vau, Valperga, Guarini und die Theatiner in Paris. Der Bau von Kloster und Kirche Sainte-Anne-la-Royale, von Alexandre Cojannot und Gaia Nuccio

Das Theatinerkloster in Paris, dessen Gründung von Kardinal Mazarin gefördert wurde, war zur Zeit Ludwigs XIV. ein Ort von wesentlicher Bedeutung für Architekturtransfer zwischen Frankreich und Italien. Der Etablierungsprozess des Klosters vollzog sich in drei, durch kürzlich entdeckte Dokumente erhellte Phasen : zwischen 1646 und 1661 wurden zwei, kurz zuvor von Louis Le Vau errichtete Zwillingsstadthäuser erworben und umgebaut ; zwischen 1661 und 1663 wurde mit dem Bau einer ersten Kirche begonnen, nach Plänen von Antonio Maurizio Valperga, dem Architekten des verstorbenen Mazarin ; zwischen 1663 und 1668 wurden die Bauarbeiten fortgeführt, nun jedoch nach neuen Plänen von Guarino Guarini. Aufgrund archivalischer Schriftquellen können Planänderungen und Bauablauf genauer bestimmt werden, insbesondere dank der Entdeckung des ersten Gründungsvertrages von 1661 sowie der Kostenschätzung der noch auszuführenden Bauarbeiten von 1668, die im Anhang des vorliegenden Artikels veröffentlicht werden. Daraus ergibt sich eine genauere Vorstellung der von Guarini begonnenen Kirche, mit all ihrer stilistischen und konstruktiven Kühnheit. Das Scheitern des Projektes ist vielmehr finanziellen Problemen zuzuschreiben als einer angeblichen französischen Feindseligkeit italienischen Kollegen gegenüber.

Schlagwörter : Architekturgeschichte, 17. Jh., Kulturtransfer, Guarino Guarini, Antonio Maurizio Valperga, Louis Le Vau, Paris, Klosterkirche, Stereotomie, Bauvertrag, Kostenschätzung.

haut de page