Accueil du site > Publications > Supplément du Bulletin monumental > Supplément BM Château de Maulnes

Supplément BM Château de Maulnes

Le château de Maulnes, du projet à la réalisation, une lecture de l’architecture, par Paul Barnoud.
Construit à partir de 1566, le château de Maulnes est connu par les deux gravures que Jacques Androuet Du Cerceau lui a consacrées dans Les plus excellents bâtiments de France. Le logis adopte la forme d’une tour donjon, précédée de communs et entourée d’une enceinte bastionnée. Si la forme pentagonale de la grande tour peut être rapprochée des tracés de la fortification moderne, son organisation en plan et son programme s’inscrivent dans la continuité de la série des châteaux de chasse royaux issus de Chambord. Les plans dessinés par Du Cerceau sont sensiblement différents de ceux du château tel qu’il a été construit, ils sont l’expression d’un projet. Pour améliorer la distribution et l’éclairement au centre de l’édifice, la répétition de plans identiques d’étage en étage est remise en cause, aboutissant à de surprenantes ruptures dans les descentes de charges. Ainsi le concepteur travaille-t-il successivement à l’amélioration de la distribution intérieure et aux ajustements induits par celle-ci sur l’ordonnance des façades. L’édifice est mis en scène comme une énigme à déchiffrer : le décor évoque une construction antique rustique en pierre jaune sur laquelle serait implanté un château neuf en pierre blanche ; le travail de la pierre de taille est célébré dans une progression allant de la taille rustique à la stéréotomie moderne ; enfin, l’arc de cercle qui est systématiquement utilisé par l’architecte dans le couvrement des baies et dans la mouluration, est assimilé symboliquement à l’arc de Diane, pour affirmer la vocation de ce château tourné vers la forêt et vers la chasse.

Sommaire
- UNE ORIGINE CONTROVERSÉE

- L’ÉDIFICE

- LE PROJET ORIGINEL (EXPRIME PAR LES PLANS DE JACQUES ANDROUET DU CERCEAU)
*L’absence de concordance des documents de Jacques du Cerceau
* Le schéma fondateur de Maulnes, un plan triangulaire
* Des plans qui se superposent logiquement d’étage en étage
* Des plans beaucoup plus simples que dans la réalisation, une régularité affirmée

- LE CHÂTEAU TEL QU’IL A ÉTÉ CONSTRUIT
* Les circulations horizontales des secteurs sud-ouest et sud-est
* La constitution d’un axe nord-sud de distribution
* La superposition de deux schémas spatiaux, triangle et croix, clef de la conception finale
* Une conception en volume plutôt qu’exclusivement en plan
* Ouvrir le niveau 1 à la lumière
* La conquête de la régularité

- L’AFFECTATION DES PIÈCES ET LEUR RÔLE DANS LA DISTRIBUTION

- LA STRUCTURE ARCHITECTURALE A L’ORIGINE DE LA DÉFINITION DES PIÈCES
* Le vestibule d’entrée du niveau 3
* L’escalier et ses dégagements
* Les escaliers secondaires et les tourelles d’angle
* Les techniques de construction

- LE VOLUME, LES FAÇADES
* Les tourelles d’angle
* Les toitures
* Les façades
* L’articulation verticale
* Le rôle des tourelles dans la différenciation des façades
* La façade nord, quatrième façade du pentagone
* Les façades latérales sud-est et sud-ouest
* Régularité et irrégularité des percements ?
* Une architecture parlante, la façade sud
* De la cour des communs jusqu’aux appartements, un parcours gradué pour mettre en valeur une nouvelle architecture
* Un style sévère

- UN PROJET ATYPIQUE
* Une synthèse réussie
* L’architecte de Maulnes

BIBLIOGRAPHIE
RESUMES

haut de page