BM 180-3 2022

Comment acheter ce numéro ?

L’ouvrage est disponible auprès de la librairie PICARD & EPONA
Pour le commander :

- rendez-vous sur la page du site de vente en ligne de la librairie Picard en cliquant sur ce [lien : bientôt disponible]
- ou complétez ce BON DE COMMANDE complétez ce BON DE COMMANDE (cliquez ici pour le télécharger en PDF) et renvoyez-le, accompagné de votre règlement à :
Picard & Epona
62, Avenue de Saxe
F-75015 Paris
T. 01.43.26.85.82
contact@librairie-epona.fr

Retrouvez les publications de la S.F.A sur le site de la librairie Picard en cliquant ICI. Prix de vente en librairie : 20 €

Bulletin monumental 180-3 : Sommaire

Articles

- Les donateurs et leurs dépenses d’après les inscriptions (du IVe au XIIe siècle), par Robert Favreau

- Les décors du réfectoire de l’abbaye de Clairvaux au XVIIIe siècle. Un programme monastique et paraliturgique, par Clément Savary

Mélanges

- Un chenet provenant d’une résidence de Philippe le Hardi, duc de Bourgogne, par Hervé Mouillebouche et Lola Fondbertasse

Actualité

Calvados. Bayeux. Deux maisons du XIIIe siècle au 5, rue des Cuisiniers (Clément Letor) ; Bayeux. Deux caves du XIIIe siècle, aux 41 et 37, rue Saint-Martin (Clément Letor)

Charente-Maritime. La Rochelle. Données archéologiques récentes sur la tour Saint-Nicolas (Florence Boisserie)

Pas-de-Calais. Vieil-Hesdin, la ville médiévale et prémoderne. Résultats des premières investigations archéologiques (2019-2021) [Mathieu Vivas et Adrien Bayard]

Belgique. Tongres. Fouilles et archéologie du bâti dans la basilique Notre-Dame (Vincent Debonne) ; Tournai. Découverte de vues intérieures de la cathédrale Notre-Dame et de l’abbatiale Saint-Martin vers 1700 (Jeroen Westerman)

Chronique

Epoque médiévale. Art et architecture. Falsifications et pastiches : à qui se fier quand parfois les images mentent  ? (Yves Christe). — Un regard neuf sur la chasse royale de Sainte-Radegonde de Chinon (Yves Christe). — Le décor de la chapelle de l’hôtel de Cluny à Paris : une révélation (Mathilde Pubert). — Autels portatifs médiévaux et leurs avatars au XIXe siècle (Frédéric Tixier). — Un conservatoire de demeures romanes : Trogir en Croatie (Pierre Garrigou Grandchamp)

Carrières médiévales. L’exploitation des carrières des faubourgs septen trionaux d’Amiens (Nicolas Asseray)

Renaissance. Sculpteur, architecte. Un sculpteur français méconnu et Michel-Ange (Geneviève Bresc-Bautier). — Nouvelles données sur la genèse de Chambord (Jean Guillaume)

XVIIIe siècle. Circulation des recueils de dessins en Europe. Comment se formaient architectes et décorateurs européens au XVIIIe siècle (Antonio Brucculeri)

Paris et ses cadastres. Topographie parisienne et technologies nouvelles (Catherine Brut)

Bibliographie

Monuments historiques. Prosper Mérimée, Œuvres complètes, Section II. Art et archéologie. Tome 3. Lettres, rapports et notes de l’inspecteur général des Monuments historiques. Volume I : 1834-Février 1848  ; Volume II : Février 1848-1870 (Neil Stratford)

Urbanisme. Gauthier Aubert et Georges Provost (dir.), Rennes 1720. L’incendie (Françoise Hamon)

Architecture religieuse et civile. M. David, M. Jurkovic, S. Pannuzi et F. R. Stasolla, «  Luminosa sæcla – The Luminous Centuries. Lighting Systems in Churches between Late Antiquity and the Middle Ages  », Hortus Artium Medievalum, Journal of the International Research Center for Late Antiquity and Middle Ages (Jacques Moulin). — Rollins Guild (dir.), L’ancienne église abbatiale d’Ottmarsheim. Études archéologiques et historiques (Christian Sapin). — Noëlle Deflou-Leca et François Demotz (dir.), Établissements monastiques et canoniaux dans les Alpes du Nord, Ve-XVe siècle (René Locatelli). — Hervé Mouillebouche, Nicolas Faucherre et Delphine Gautier (dir.), Le château de fond en comble. Hiérarchisation des espaces dans les châteaux médiévaux et modernes (Julien Noblet). — Simon Matzerath et Guido von Büren (éd.), Steinerne Macht. Burgen, Festungen, Schlösser in Lothringen, Luxemburg und im Saarland (Jean Mesqui)

Architectes. Linnéa Rollenhagen Tilly, Carl Johan Cronstedt, arkitekt och organisatör (Jacques Moulin)

Sculpteur. Alexandre Maral et Valérie Carpentier-Vanhaverbeke, Antoine Coysevox, le sculpteur du Grand Siècle (Françoise de la Moureyre)

Art roman. Marcello Angheben, Les portails romans de Bourgogne. Thèmes et programmes (Yves Christe). — «  L’image à l’époque romane  », Cahiers de Saint-Michel de Cuxa (Raphaël Demès)

Manuscrits enluminés. Jeffrey F. Hamburger, Diagramming Devotion : Berthold of Nuremberg’s Transformation of Hrabanus Maurus’s Poems in Praise of the Cross (Christian Heck). — Richard K. Emmerson, The Apocalypse of Jean, Duc de Berry. Commentary volume for the Fine Arts Facsimile Edition of the manuscript M. 133 of The Morgan Library & Museum, New York (Christian Heck). — Laure Rioust (dir.), Manuscrits enluminés d’origine germanique, t. 2, XVe siècle (Christian Heck)

Art et économie. Nicolas Bock et Michele Tomasi (dir.), Art et économie en France et en Italie au XIVe siècle. Prix, valeurs, carrières (Bertrand Cosnet)

Résumés analytiques

Les donateurs et leurs dépenses d’après les inscriptions (du IVe au XIIe siècle), par Robert Favreau

Les inscriptions qui donnent les noms des commanditaires, très nombreuses, se bornent le plus souvent à des noms. Quelques inscriptions sont plus développées et nous renseignent sur le financement des œuvres. Il n’y a pas que de riches donateurs, mais on note des participations financières et en main-d’œuvre de simples fidèles, le peuple, les paroissiens, les «  gens de bien  ». On a souvent l’expression proprio sumptu, de proprio, soit sur les œuvres elles-mêmes soit dans les épitaphes. S’il y a, à l’évidence, une part d’ostentation, il y a aussi, dans ces financements, œuvre de piété. Comme il s’agit d’embellir la maison de Dieu, rien n’est trop beau pour le Seigneur : or, argent, pierres précieuses, marbre. À partir du XIIIe siècle, les fondations d’anniversaires, messes, chapelles privées témoignent d’une spiritualité plus personnelle. Dans tous les cas, il y a volonté de communication publique.

Mots-clefs : commanditaires, financement des œuvres, évergétisme, mécénat, piété des donateurs, recherche de beauté, communication, publicité.

Les décors du réfectoire de l’abbaye de Clairvaux au XVIIIe siècle. Un programme monastique et paraliturgique, par Clément Savary

Au milieu du XVIIIe siècle, l’abbaye de Clairvaux (Aube) a connu un vaste programme de reconstruction, suivi par plusieurs campagnes de décoration intérieure. Son réfectoire a conservé une grande partie de son décor, associant boiseries, peintures, gypseries et formant un ensemble exceptionnel par son ampleur et par sa rareté. L’analyse des archives et des éléments qui subsistent permet de reconstituer cet ambitieux programme. Sa lecture artistique et surtout iconographique, mise en parallèle avec divers éléments de la spiritualité cistercienne, permet d’étudier la manière dont l’image peut être employée pour habiter et donner sens à un espace et à ses usages. Le résultat de cette investigation vient conforter la remise en cause par la recherche récente des idées reçues sur le décor monastique moderne, longtemps jugé insignifiant, sécularisé, voire frivole.

Mots-clefs : abbaye, décor, cisterciens, Clairvaux, iconographie, XVIIIe siècle, Époque moderne.

English Summaries

(Traduction de Patricia Stirnemann)

Donors and their expenditures mentioned in inscriptions from the 4th through the 12th century, by Robert Favreau

Inscriptions that give the name of the benefactor are very numerous, but usually mention only the name. Some inscriptions are more developed and inform us about the financing of the work. The rich are not the only donors, and one finds the financial participation and manual work of the simple faithful, the populace, the parishioners, and the “righteous”. The expressions proprio sumptu, de proprio are often found on the works themselves or in epitaphs. If ostentation obviously plays a part, these financial investments also represent works of piety. As these inscriptions embellish the house of God, no medium is too beautiful for the Lord : gold, silver, precious stones, marble. Beginning in the 13th century the foundation of anniversaries, masses, and private chapels reflect a more personal spirituality. Whatever the reason, however, a desire for public communication always underlies the initiative.

Keywords : sponsor, financing of works, evergetism, patronage, piety of donors, search for beauty, communication, publicity.

The decoration of the refectory of the Abbey of Clairvaux in the 18th century. A monastic and paraliturgical program, by Clément Savary

In the mid-18th century the Abbey of Clairvaux (Aube) undertook a vast program of reconstruction, followed by several decorative campaigns devoted to the interior. The decoration of the refectory is largely preserved, associating wood paneling, wall-paintings and plasterwork, which form an exceptionally ample and rare ensemble. An analysis of archival documents and the existing elements allow the reconstruction of this ambitious program. By viewing its art and especially the iconography in parallel with diverse elements of Cistercian spirituality, one can explore the manner in which the image can be employed to inhabit and give meaning to a space and its uses. The result of this investigation comforts the recent questioning of received ideas about modern monastic decoration, long judged insignificant, secularized, indeed frivolous.

Keywords : abbey, decoration, Cistercians, Clairvaux, iconography, 18th century, Modern era.

Deutsche Zusammenfassung

Traduction de Pierre Steimer

Stifter und ihre Aufwendungen im Spiegel der Inschriften vom 4. bis zum 12. Jahrhundert, von Robert Favreau

Die sehr zahlreichen Inschriften, die Auftraggeber benennen, begnügen sich mit der Angabe von Namen. Einige Inschriften informieren uns darüber hinaus über die Finanzierung von Stiftungen. Es existieren nicht nur reiche Stifter – es gibt auch Beteiligungen in Form von Geldspenden oder dem Einsatz von Arbeitskraft, sei es von einfachen Gläubigen, vom Volk, von Pfarrangehörigen oder von „guten Menschen“. Der Ausdruck proprio sumptu, de proprio kommt oft vor, sei es in den Stiftungen selbst, sei es in Grabinschriften. Teilweise geht es dabei zweifellos um Zurschaustellung ; Geldzuwendungen können jedoch auch Werke der Frömmigkeit sein. Da es sich um die Verschönerung des Gotteshauses handelt, ist für den Herrn nichts schön genug : Gold, Silber, Edelsteine, Marmor. Vom 13. Jh. an zeugen Jubiläumsstiftungen, Messen und Privatkapellen von einer persönlicheren Spiritualität. In allen Fällen ist öffentliche Kommunikation beabsichtigt.

Schlagwörter : Auftraggeber, Finanzierung von Werken, Euergetismus, Mäzenatentum, Stifterfrömmigkeit, Streben nach Schönheit, Kommunikation, Werbung.

Die Ausstattung des Refektoriums der Abtei von Clairvaux im 18. Jh., ein monastisches und paraliturgisches Programm, von Clément Savary

Mitte des 18. Jhs. wurde die Abtei von Clairvaux einem umfassenden Wiederaufbauprogramm unterzogen, dem sich mehrere Ausstattungskampagnen anschlossen. Im Refektorium hat sich ein großer Teil der Ausstattung erhalten, der Vertäfelungen, Malereien und Gipsarbeiten miteinander verbindet und ein in Umfang und Seltenheit außergewöhnliches Ensemble bildet. Die Auswertung der Archive sowie der erhaltenen Elemente ermöglichen eine Rekonstitution des anspruchsvollen Programmes. Seine künstlerische und vor allem ikonografische Auslegung, unter Hinzuziehung verschiedener Elemente zisterziensischer Spiritualität, erlaubt eine Analyse der Art und Weise, wie Bilder verwendet werden können, um einen Raum zu beleben und ihm Sinn zu geben. Das Ergebnis dieser Untersuchungen bestärkt neueste Forschungen, die Vorurteile in Frage stellen, nach denen moderne monastische Ausstattungen bedeutungslos, verweltlicht oder sogar anstößig seien.

Schlagwörter : Abtei, Ausstattung, Zisterzienser, Clairvaux, Ikonografie, 18. Jh., Moderne.

haut de page